Beaucoup d’entre vous nous demandent ce qu’est l’ISOFISHING. A l’origine cette technique de pêche venue une nouvelle fois du Japon se pratique en mer, au flotteur, avec un amorçage semblable à celui pratiqué par les adeptes de la pêche au toc en rivière. Le principe de cette pêche en mer est d’avoir une dérive de l’appât à une profondeur voulue qui sera la plus naturelle possible.

L'isofishing : Une technique de pêche démocratisée grâce à une gamme de produits dédiés

Dans sa version « traditionnelle » l’emploi de flotteurs de type ISO ainsi que l’utilisation de canne longue (+/- 7m) et lourde a tendance à rendre cette pêche très technique et moins accessible aux pêcheurs de tous niveaux. C’est pourquoi tous les tests effectués par l’équipe PESCANAUTIC (les promoteurs de cette technique en France) ont consisté à simplifier le matériel et la technique pour la rendre ludique, efficace et accessible au plus grand nombre.

On parle désormais « d’isofishing à la française »

Avant toutes choses  il faut préciser que cette technique est entièrement tournée vers la traque d’une seule espèce de poisson : Le SAR.

Très présent sur nos côtes (Atlantique & méditerranéenne) ce poisson peut être un formidable combattant  dont la traque n’est pas encore considérée à sa juste valeur au profit du BAR notamment. Mais l’épuisement des ressources et les nouvelles règlementations qui commencent à se mettre en place nous font voir la pêche du SAR en particulier et des sparidés en général comme une formidable alternative.

Pour simplifier cette technique, désormais plus de flotteurs mais un plombage le plus léger possible à l’aide de chevrotines pincées sur le bas du fluorocarbon. Parfois le simple poids de l’appât pourra remplacer le plombage. L’idée est de pouvoir faire évoluer son appât le plus naturellement possible dans les veines de courant à une profondeur voulue.

La canne à pêche d'Isofishing

Elle doit quand a elle, être assez longue pour vous permettre d’aller au delà de la première ligne rocheuse et vous éviter ainsi de faire frotter votre tresse ou votre nylon contre les rochers. Elle devra être légère car l’isofishing est une pèche itinérante ou il faudra sans cesse se déplacer pour débusquer les zones ou se tient le poissons.

La canne à pêche d'Isofishing devra enfin être d’une part suffisamment tactile pour vous permettre de ressentir la moindre aspiration ou attaque d’un poisson sur votre appât et d’autre part assez puissante pour pouvoir brider les spécimens les plus enragés.

De toutes ces contraintes est née la K-ONE 3003. Une canne de 3 m très tactile grâce à son scion  en carbone plein. La K-One est montée avec un ensemble de 13 anneaux Fuji Sic de type K en monture titanium. Un porte moulinet Fuji VSS et une poignée pleine en EVA imputrescible. 154 gr sur la balance est une plage d’utilisation hors du commun avec ses 5 – 65 gr. 

canne-a-peche-kone-3003-pour-la-peche-en-mer detail-de-la-canne-a-peche-kone-pour-la-peche-en-mer 

Nylon ou Tresse ?

A défaut d’utiliser un nylon bien spécifique tel que peut l’être le FINE FLOAT II ou VISIBLE PLUS de chez SUNLINE, nous recommandons l’emploi d’une tresse en 4 brins pour la pratique de l’Isofishing.  Tout d’abord une 4 brins se montrera très résistante aux frottements et donc à l’abrasion. Elle sera beaucoup plus résonnante et sensible qu’une 8 brins par exemple. Enfin la densité d’une tresse en 4 brins naturellement plus coulante vous permettra de pécher beaucoup moins plombé voir en weightless. La tresse idéale, testée et approuvée est la SUPER BRAID 5 de chez SUNLINE. Pour toujours plus de précisions sur les différentes caractéristiques des tresses, vous pouvez vous référer à l'article "comment bien choisir sa tresse"

tresse-4-brins-pour-la-peche-en-mer

Le SHOCKLEADER ou bas de ligne

Pour votre bas de ligne, il vous faudra utiliser un fluorocarbon. Pas de miracle, l’emploi d’un bon « fluoro » sera tout aussi primordial que le reste des éléments qui vont constituer votre montage.  En isofishing plus que pour n’importe quelle autre pêche, en plus de sa discrétion avec un coefficient de réfraction qui doit être égal a celui de l’eau, il va falloir privilégier la résistance à l’abrasion (milieu oblige) et la résistance aux nœuds et sur ce point le SIGLON FC va se montrer INTRAITABLE.

Enfin qualité non négligeable, Le SIGLON FC est aujourd’hui le meilleur rapport qualité/prix du marché.

fluorocarbon-pour-la-peche-en-mer

Les appâts parfaits pour l'Isofishing

Parlons désormais du nerf de la guerre ; les appâts. C’est là que se trouve une des spécificités de « l’Iso fishing à la française »

Nous avons évoqué plus haut l’amorçage. Il n’est pas mort et continue d’offrir de très bon résultat notamment dans les périodes de calme quand le poisson est inactif.

2 obstacles cependant à la pratique de l’amorçage. Tout d’abord et peut être l’obstacle le plus important a ce jour ; les difficultés d’importation en provenance du japon de farines d’amorçage spécialement dédiées à la pratique de l’Isofishing qui se heurtent à une règlementation douanière des plus contraignante. Le deuxième obstacle est d’ordre beaucoup plus pratique. « L’isofishing à la française » est une pêche itinérante ou la prospection à une grande importance.  Ne pas avoir a transporter plusieurs kilos de matériel peut être un avantage non négligeable.

Alors avec quoi pêcher !. L’appât roi pour la pêche du SAR et des sparidés en général est la moule. Toutefois nous connaissons tous la difficulté à escher cet appât qui ne tient pas à l’hameçon et disparaitra au premier lancer.

Une solution : la « poudre magique «  SHIO NINNIKU ET SHIO NORI de chez MARUKYU.

Cette poudre va déshydrater votre appât (moule, lanières de calamar, huitres, coquillages divers et variés) sans le cuire. Il va ainsi être beaucoup plus ferme et résistant.  De plus l’appât va être gorgé et boosté aux acides aminés qui vont se diffuser et agir sur l’appétit des poissons

poudre-a-appat-pour-la-peche-en-mer  poudre-a-appats-pour-la-peche-en-mer

L'isofishing à la française donne d'ors et déjà de très bon résultats sur nos côtes. C'est une technique de pêche qui est vouée à se developper dans les années à venir. Les techniques, le matériel, la connaissance des espèces de poissons ciblées vont évoluer pour le plus grand plaisir des pêcheurs en quête de nouveautés et de sensations.