Il y a quelque temps de cela nous avons lancé un petit sondage auprès des abonnés de notre page Facebook afin qu’ils définissent en 1 mot leur propre conception du Rockfishing.

Les réponses furent nombreuses tant cette communauté de « rockfisheur » tend à prendre de l’ampleur.

La pratique du rockfishing : Pour le fun et les sensations !

Le mot le plus souvent employé a été « fun » suivi de près par « sensation ».

C’est ce terme de sensation qui nous a le plus interpellé et qui a été le point de départ dans l’écriture d’un article de blog sur le Rockfishing car cela prouve bien que cette pêche ultra légère à la fois par le matériel utilisé (cannes, leurres…) mais également par la taille souvent minuscule des poissons pêchés, procure à ceux qui la pratique des sensations à la mesure d’autres techniques aux trophées souvent considérés comme plus glorieux.

Alors qu’est ce qui peut procurer autant de plaisir à un pêcheur dans la prise d’un poisson de seulement quelques grammes. C’est ce que nous allons essayer d’expliquer dans ce petit billet, vous l’aurez compris, entièrement dédié à la gloire du Rockfishing.

Les principaux terrains de jeu dans la pratique du rockfishing sont les ports, les digues, les côtes rocheuses. Il est donc fréquent d’y croiser des badauds intrigués que l’on puisse pêcher dans ces endroits incongrus (surtout dans les ports) des petits poissons qui, comble de tout à leurs yeux, sont immangeables !

Qui n’a jamais entendu ces 3 questions typiques qui nous sont régulièrement posées

1 - ça mord ? Un classique…

2 - Vous pêchez quoi ? L’explication peut être longue mais il est rare qu’elle intéresse vraiment le curieux…

3 – Vous n’allez pas les manger ? Car pour beaucoup le concept de pêche plaisir n’existe pas encore. La pêche est encore synonyme d’alimentation et les quelques explications données sur le principe du No-kill et de pêche plaisir prête souvent à sourire.

Si l’on résume, aux yeux de beaucoup de personnes, le Rockfishing c’est la pêche de poissons minuscules dans des endroits à la qualité des eaux douteuses que vous ne pouvez même pas manger !!!

Mais attention cette gentille ironie n’est pas l’apanage des personnes qui ne pêchent pas. Pour pratiquer cette technique dans une région ou la pêche en mer de poissons aussi nobles que les denti, les Loups, les dorades, Les pagres… Il n’est pas rare d’être également moqué par les pêcheurs eux-mêmes qui s’amusent de la taille et du poids des prises. Peu importe !!! Car quelle technique de pêche en mer ou en eau douce permet d’être autant surpris par la diversité des poissons remontés. Pour pêcher le plus souvent en méditerranée, il n’est pas rare lors d’une même session, de tomber sur des rascasses, des serrans, des vieilles, des sars, des dorades, des denti, des mérous, des marbrés, des gobies…et la liste peut être encore très longue. Le jeu et le plaisir se trouve aussi dans cette diversité et les challenge peuvent être nombreux pour compléter les cases d’un « tableau de chasse » aussi vaste.

Alors qu’est ce qui peut procurer autant de « sensations » dans la pratique du Rockfishing

Tout d’abord avant d’aborder toutes les considérations techniques, nous pouvons résumer le Rockfishing comme une pêche de prospection, itinérante procurant une importante sensation de liberté. Il n’est pas rare de parcourir plusieurs kilomètres en ville ou le long d’une côte rocheuse à la recherche du bon spot de pêche. Cet aspect du Rockfishing rend cette pratique à la fois sportive et moderne.

Une pêche tout en finesse :

Le Rockfishing est une pêche finesse ou le jeu consiste à pêcher le plus beau poisson avec un matériel le plus léger possible.

Les cannes à pêche doivent être ultra sensitives et plier à la plus fine des sollicitations, les fils (tresses, nylon et fluorocarbon) doivent être les plus fins et les plus sensibles possibles et enfin les têtes plombées, les leurres souples ou les poissons nageurs ne doivent que très rarement excéder les 10 gr

Une fois tous ces éléments mis bout à bout, ils vous permettront de ressentir la moindre touche. Même la plus fine. Les « combats » vous sembleront parfois démesuré au regard de la taille des poissons et lorsqu’au détour d’une pierre, dans le creux d’une digue ou en pleine eau vous aurez la chance de toucher « le gros poisson » alors là…Vous découvrirez pourquoi le terme de « sensations » est celui qui est le plus revenu lors de notre petit sondage.

La grande force du Rockfishing s’est aussi son accessibilité. C’est assurément une pêche accessible à tous y compris aux enfants. Chacun y trouvera son plaisir. Du débutant occasionnel qui ne souhaite pas investir beaucoup et pourra trouver du matériel de pêche pas cher au pêcheur plus confirmé et féru de matériel plus technique en quête du « combo » parfait. Les possibilités de réglage et d’évolution dans la finesse et la technicité sont nombreux pour accroitre toujours plus le facteur « sensation » (et oui ! on y revient encore et encore !)

Enfin comme nous l’avons évoqué préalablement, le Rockfishing est la plupart du temps pratiqué en No-kill. Ce principe mérite d’être plus longuement développé mais il véhicule des valeurs qui sont l’avenir de la pêche et c’est en ça que la pratique du Rockfishing est résolument une technique de pêche moderne et pleine d’avenir.

Alors n’attendez plus…n’hésitez plus… technique de pêche à part entière ou en complément d’autres techniques le Rockfishing saura vous procurer un maximum de plaisir…et c’est bien là l’essentiel